Congrès 2018

Télécharger
Programme provisoire et inscription au congrès 2018 de Senlis
Inscription Congrès de Senlis 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 3.3 MB

Le Congrès 2018 de la Société Française d'Etude des Souterrains se tiendra à Senlis du 23 au 26 novembre 2018.

 

Le 41e congrès de la Société Française d’Etude des Souterrains se tiendra, au Prieuré Saint-Maurice, impasse Baumé à SENLIS (60 - Oise)

Les congrès de la Société Française d’Étude des Souterrains ont souvent fait la part belle aux destinations Lutétiennes, et Senlis avait déjà accueilli cet événement en 1991. 27 ans après notre association a un peu changée : certains grands témoins sont toujours parmi nous, de nouveaux membres nous font l’honneur et le plaisir de continuer cette recherche et la connaissance a évolué.

 

 

Ce joyau qu’est la ville de Senlis nous accueille donc une nouvelle fois et nous ouvre ses portes pour ce 41ème congrès, qui sera aussi et surtout une bien belle opportunité pour faire la liaison entre le patrimoine du dessus et celui du dessous, au sein d’un environnement particulièrement préservé et de premier ordre, où l’histoire locale se confond avec des pans entiers et pluriséculaires de notre histoire nationale. En effet, dès le 1er siècle, les romains trouvent sur le site de l’actuelle Senlis tout le nécessaire pour la fondation d’Augustomagus (le marché d’Auguste), que l’Empereur Claude appelle de ses voeux. La cité s’installe à quelques kilomètres de l’Oise, sur un vaste éperon calcaire encadré par l’Aunette et la Nonette. Comme dans d’autres villes de la région, les bâtisseurs ont sous leurs pieds, et autour d’eux, tout le nécessaire pour bâtir la ville. Au IIIe siècle, la cité doit s’enfermer à l’intérieur d’une enceinte, qui participe bientôt à la réputation de sûreté de la ville.

 

Devenue Senlis, elle est aussitôt rattachée au domaine royal et aimée des rois. A la suite d’Hugues Capet (élu roi des Francs au château de Senlis en 987). Tout près de là, le Comte de Vermandois, vassal et cousin du roi se fait édifier un hôtel de prestige. Il se trouve à quelques mètres de la cathédrale, reprise au XIIe siècle, et nourrie des innovations du premier gothique qui démarre sur le territoire voisin, à St Denis. Adossé à l’enceinte antique, dont 16 tours sur 32 sont conservées en élévation, le Château Royal de Senlis est la plus ancienne des résidences capétiennes dont les vestiges soient conservés en France. Couplé au Prieuré Saint-Maurice implanté dans son enceinte par Saint-Louis, et à l’hôtel Comtal de Vermandois, dont les élévations du XIIe siècle sont intégralement conservées. Le coeur de la ville royale forme un ensemble archéologique unique.

 

 

Ce patrimoine vivant constitue la partie émergée de l’iceberg. Les caves et parties souterraines de l’ensemble des bâtiments de Senlis restent, pour l’heure, assez préservées et beaucoup d’entre elles sont reliées à de petits réseaux de carrières.

 

 

Nous élargirons ces propos aux environs et au site emblématique de Saint Maximin avec sa présentation muséographique en plein essor depuis quelques années.

 

 

Nous espérons que cet ensemble unique, si complémentaire de son patrimoine de surface, saura combler la curiosité des adhérents de la SFES, satisfaire l’intérêt des plus exigeants et donner matière à réflexion à ses intervenants et les divers "soutarriniers", qui reviennent croiser le long des bancs des liais de Senlis et du Sud de l’Oise.

 

 PROGRAMME ET INSCRIPTION